Pourquoi SearchWiki Existe

Voici une traduction francophone de l’article écrit par Ruud Hein le 5 décembre 2008; My Why of SearchWiki.

L’objectif principal de Google est de se défendre contre une répétition qui vient directement de son passé: prévenir une technologie perturbatrice dans le sens large du terme avec en arrière plan l’idée de la possibilité de bouleverser la place du « seul et unique Google ».

Pour obtenir ceci, Google se fie énormément à deux stratégies : blocage à l’entrée et acquisition.

Blocage à L’Entrée: Monter la Barre

À cause de la puissance que nous connaissons de Google – Son superbe bas prix de super ordinateur qui est pour les autres très difficile de concurrencer – Google devient l’investissement par défaut simplement en pénétrant le marché, donnant à la plupart des autres joueurs un rôle de second plan.

Quand le choix du temps d’investissement (utilisateur) ou de l’argent (investisseur) est entre un géant déjà bien établi qui est du type « nous n’allons nulle part et sommes très bien là où nous sommes » et un compétiteur d’un modèle de produit sans frais ou du style « c’était quoi leur nom déjà? » nouvel arrivant ou « on fait partie du jeu aussi », la plupart des investissements iront au géant.

Ajouter à cela l’effet portail de l’internet, où les caractéristiques fournies et le contenu qui sont (ou sont perçus) comme l’Accomplissement du Besoin Réel, augmente la quantité de temps investi par un utilisateur de ces services offerts parce que cela est facile à utiliser, et Google capture immédiatement un nombre significatif d’utilisateurs.

Acquisition: Acheter la Barre

Élever la barrière au départ fonctionne certainement mieux de façon préventive : une fois le compétiteur fermement assis, lui aussi commence à bénéficier de la croissance et de la force cumulatives.

Si le danger perçu est assez grand, Google va alors acheter la compétition. Le meilleur exemple et le plus évident est le cas de YouTube, qui, part le temps où Google a finalement fait le lancement de Google Video, est devenu de fait, au moment même, le standard de partage de vidéo. Le partage de vidéo à-la-YouTube est sans précédent. Youtube était tout au plus une technologie dérangeante; personne ne les a vu venir!

Google a acheté YouTube.

Aujourd’hui, YouTube reçoit plus de requête en information que Yahoo. Si vous tenez compte de l’utilisation avec moteur de recherche et compter Youtube comme l’un de ceux-ci, on peut dire que Google est #1 et que YouTube est #2…

Wikipédia & la Recherche Sociale

Quand Wikipédia a étiquetté tous les liens sortants comme étant des « no-follows », gardant le pouvoir de lien de millions par-dessus millions de liens entrants pour lui seul, il a changé du jour au lendemain d’un gentil, plutôt grand mais somme-toute assez obscure projet en marge, en réponse standard modèle pour des milliers de recherches.

Je crois que cette situation est inacceptable pour Google et considérée être une menace réelle.

« Malheureusement », La situation Wikipédia a en quelque sorte trouvé son confort auprès de Google et, en transformant les liens en « no-follow », a sauté sur l’occasion de façon inattendue et soudaine et d’une manière que personne n’avait prévue!

Avec le dommage fait, la prévention par le biais de faire obstacle au départ est hors de question – tout comme son acquisition; Wikipédia n’est pas à vendre.

Alors, Knol a été lancé pour faire compétition à Wikipédia.

Ouais, ben voyons!

Nous savons que Knol ne sera pas près de se trouver là où est Wikipédia. Knol est à Wikipédia ce que Google Answers est à Yahoo! Answers.

Knol n’est au plus qu’une distraction, subtilisant un peu du pouvoir de Wikipédia et, ceci est le plus important, donne aux gens la possibilité d’aller voir ce qu’il y a ailleurs et faire ce qu’ils désirent : permettre l’accès à un contenu fiable. Savez-vous à quel point ce contenu est fiable? Il ne peut être changé « juste comme ça » par le prochain utilisateur de passage. Juste ça, c’est déjà intéressant pour un grand nombre de personnes. Des personnes en bout de ligne? Non, encore une fois Knol n’est qu’une distraction en ce concerne les pourvoyeurs de contenu qui autrement seraient sur Wikipédia (ou nulle part ailleurs).

Dans un autre ordre d’idée, SearchWiki vise (en bout de ligne) les utilisateurs en fin de recherche : ceux assez intelligents pour avoir un compte avec Google et qui sont branchés. Simplement existant, il fournit aux utilisateurs et chercheurs un endroit de recherche sociale « plutôt bien ». L’endroit n’a pas besoin d’être nouveau, révolutionnaire, largement utilisé ou non; il a juste besoin d’empêcher les gens d’aller quelque part ailleurs.

Pour citer ce que dit dans un blog Philipp Lenssen à propos de certains documents internes chez Google :

« Si la *frénésie de mise en marché* de produits de Google semble souvent chaotique vu de l’extérieur, leurs buts à l’interne semble vraiment être précis et organisés…et presque chaque but a un numéro attaché à la patte, même si ladite chose semble un aspect glauque comme le bonheur de l’utilisateur.

Lectures suggérées:

Googleopoly II Google’s Predatory Playbook to Thwart Competition (PDF) (Scott Cleland)
Google SearchWiki 101: An Illustrated Guide (Danny Sullivan)
Q&A With Google On SearchWiki (Danny Sullivan)

E-Newsletter

Receive tips & Tricks on Digital Marketing for your business