Quand la Gestion de la Réputation Devient-Elle Malhonnête? Un Cas pour le Code d’Éthique

Ceci est la traduction française du blogue écrit par Jeff Quipp le 20 novembre 2008 : “When Does Reputation Management Become Unethical? The Case for a Code of Ethics!”

Il y a bien évidemment beaucoup de pouvoir à être capable de cacher des résultats de recherche aux yeux de la majorité des chercheurs. Avec ce pouvoir, cependant, vient une grande responsabilité. Cette responsabilité est d’autant plus grande qu’il n’y a pas de lignes directrices pour nous aider à nous retrouver dans cette moralité aux eaux troubles. La Gestion de la Réputation en ligne ressemble un peu au Far West…le propriétaire de ranch qui possède l’argent est celui qui décide de ce qui se fait.

Comme ceci est laissé à votre seuil de tolérance, cela appelle au questionnement; à quel point êtes-vous prêt à vendre votre âme pour quelques maigres dollars? Comment décidez-vous en tant qu’entreprise quelles sont les lignes à ne pas franchir et quand ces dernières sont franchies?

Ce sont des questions que chacune des compagnies qui ont à cœur la gestion de la réputation doivent considérer. Nous avons maintenant une idée de ce que les avocats de la défense ont à combattre et avec quel casse-tête ils se retrouvent!

Tout ceci est devenu clair comme de l’eau de roche après que j’aie eu à faire face à une certaine situation, il n’y a pas si longtemps de cela. Laissez-moi juste vous dire que cette firme était exceptionnellement décevante!

Bien sûr nous pourrions « gonfler » un peu les objets de vente plus négatifs dans les résultats de recherche et faire un petit profit non négligeable sur le tout, mais pourquoi? Il n’y avait pas qu’un ou deux de ces morceaux *de choix*…il y en avait BEAUCOUP! Qui sommes-nous pour déposséder de leur argent si durement gagné, ces personnes qui se comptent par centaines? N’avons-nous pas la responsabilité de faire ce qui est bien?

Maintenant, je peux comprendre que l’on puisse faire un ou deux commentaires négatifs. Presque toutes les compagnies se verront recevoir un tel commentaire à un moment ou à un autre au long du chemin, pour de multiples raisons. Parfois, juste parfois, les clients ne sont pas raisonnables. Vous n’avez pas à chercher un exemple bien longtemps : regardez TripAdvisor pour en voir la preuve…vous savez, le genre à dire « ma chambre était terrible. J’espérais voir une bouteille de champagne Crystal tous les soirs à côté de mon lit, et payer un gros $13/nuit »…

Au bout du compte, nous croyons qu’il est mieux de refuser de faire affaire avec ce type de client, et les laisser faire face aux conséquences de leurs actions. J’ai entendu dire maintes et maintes fois, « ceux qui n’apprennent pas du passé sont condamnés à répéter les mêmes erreurs! », alors je veux les aider à apprendre.

J’ose espérer qu’il y a, quelque part, plusieurs personnes comme moi qui ont le même type d’intolérance face au comportement «frauduleux »! Plusieurs comme moi, refusant de « se faire acheter »!

Ceci dit, j’aimerais amener le concept d’un Code d’Étique en ce qui concerne la Gestion de la Réputation. Ultimement, j’aurai besoin de l’avis de chacun d’entre vous.

Signeriez-vous ce type de document?

Est-ce que cela vous tient à cœur?

À quel point (veuillez donner des explications) accepteriez-vous un client qui ne s’occupe pas de gestion de réputation?

Si ceci vous tient à cœur, alors ce document doit être créé par plusieurs et basé sur les opinions que vous aurez donnés, et pas uniquement par une seule personne ou entreprise.

Maintenant, laissez-moi savoir ce que vous pensez de tout cela.

E-Newsletter

Receive tips & Tricks on Digital Marketing for your business